©2016 by Pignon Delgado / Website Pictures by Gabrielle Boiselle & Eric Henry

Magali Delgado: Directrice équestre

Issue d´une famille de cavaliers et d´éleveurs, Magali monte à cheval et participe à des spectacles équestres depuis son plus jeune âge. Elle s´est spécialisée dans le dressage de haute école et a fait de la compétition de haut niveau. Depuis plus de vingt ans, sur les scènes du monde entier, elle pratique le dressage avec la volonté de mettre en valeur la liberté et le plaisir du cheval.

Frédéric Pignon: Directeur équestre

Depuis son enfance Frédéric tente de comprendre les chevaux et de communiquer avec eux, dans le respect et une volonté mutuelle de coopération. Après avoir fait de la voltige et des cascades, il a progressivement tracé sa propre voie, celle du travail en liberté, au sol, avec ses étalons. Une approche qu´il partage avec le public à travers les spectacles et les stages qu´il donne, aux côtés de Magali, partout à travers le monde.

 

En savoir un peu plus...

Magali et Frédéric ont tous les deux grandi au milieu des chevaux.

 

Dès son plus jeune âge, Magali accompagne ses parents, cavaliers de spectacle et éleveurs, sur les pistes où ils se produisent avec leurs magnifiques Lusitaniens.

 

Les parents de Frédéric, installés dans la Drôme, proposent des promenades à cheval et lui inculquent le goût et le respect du cheval. Frédéric se passionne très vite pour l’observation et la compréhension des animaux, dans le but de communiquer avec eux.

 

Magali, passionnée de dressage, se forme sous l’œil vigilant de ses parents. À 18 ans, elle part se perfectionner au Portugal auprès de grands cavaliers et passe un monitorat qui l’amène à enseigner sa discipline favorite dans un centre équestre d’Apt.

 

Après un passage aux Beaux-arts, et une formation de voltigeur et de cascadeur, à Paris, à l’école de George Branche, Frédéric reprend le chemin du sud de la France pour se perfectionner en dressage et donner des cours dans un centre équestre… à Apt, celui-là même où travaille Magali.

 

Très vite, au fil de leurs activités (voltige, dressage, liberté,…), ils se rendent compte qu’ils partagent une réelle passion pour les chevaux et le spectacle. Quelques mois plus tard, ils inaugurent leur première écurie commune dans laquelle ils proposent des pensions et des leçons, et préparent également des numéros équestres dans lesquels ils développent leur sens de la créativité et de l’originalité.

 

Ils ont à leurs côtés Templado, leur premier cheval de spectacle, celui qui les fera connaître, mais aussi celui qui les a guidés dans leur recherche d’une meilleure compréhension et communication avec les chevaux, dans le respect et une volonté mutuelle de coopération.


Au Galop vers la libeté ...

Nous sommes au début des années 90. Pendant 2 ans, ils parcourent tous les villages de France, en solo ou en intégrant leurs numéros aux spectacles variés et originaux présentés et organisés par Chaps, grand cascadeur et homme de spectacle. Une rencontre qui a été déterminante à leurs débuts.

 

 

Un soir, Pierre Lapouge, producteur de Cheval Passion, le grand salon du Cheval d’Avignon, vient les voir dans leurs installations à Tavel. Magali et Frédéric lui proposent un numéro spécialement conçu pour son spectacle "Les Crinières d’or". Il fait nuit et ils ont loué des projecteurs et une sono pour l’ambiance.

 

Templado fait son apparition : la lumière jaune projetée dans sa crinière lâchée au gré du vent, lui donne l’apparence d’un cheval mythique. Pierre Lapouge, avide de nouveauté, est emballé. Personne auparavant n’a encore vu Templado : il le veut absolument pour son show.

 

Cheval passion est un succès ; de grands organisateurs contactent Magali et Frédéric pour des spectacles, un peu partout en Europe. La petite écurie s’agrandit : ils ont alors 8 chevaux de spectacle.

 

En 1996, toujours en évolution et avides de création, ils rencontrent Don Manuel Vidrié, par l‘intermédiaire de leur amie Julia Calvière. Il est l’un des cavaliers à l’origine de l’École Royale Andalouse d’Espagne. À la demande de Jose Miguel Moreno, propriétaire d’un parc écologique à Saint Domingue, Don Manuel Vidrié a le mandat de monter un spectacle équestre, et il propose à Magali et Frédéric de faire partie de l’équipe.

 

Un mois plus tard, leurs affaires empaquetées et les chevaux de propriétaires placés, ils prennent la route de l’Espagne, avec leurs 7 chevaux, le poney et Bulle, leur chienne. Ils travaillent trois mois, entre répétitions, découvertes et rencontres – comme celle de Don Alvaro Domecq, un grand personnage –, puis embarquent pour les Caraïbes avec 30 chevaux fins prêts pour le spectacle.

 

Ils y resteront deux ans et continueront à améliorer leur travail avec l’aide de Don Manuel qui leur donne son savoir sans limite.

 

Entre temps de nombreuses propositions leur parviennent. Ils font leur retour en France, en 1999, dans les arènes de Nîmes, à l’invitation de Maurice Galle, organisateur de nombreux spectacles équestres. Le monde du cheval les attend avec curiosité. Ce soir-là, ils enchaînent voltige, carrousel à 8 chevaux en haute école, rênes à la ceinture, pas de deux (« Le Miroir », avec Magali et sa jeune sœur, Estelle) et Frédéric présente ses 3 étalons blancs en liberté. Les chevaux ont évolué dans leur travail et eux dans leur présence sur scène. Le public est debout. C’est un succès.

 

Quelques jours plus tard, ils s’envolent pour les États-Unis : ils ont été engagés par le plus gros dîner spectacle aux USA, « Arabian Nights », pour entraîner ses cavaliers et ses 60 chevaux. Ils vont s’y rendre quatre fois par an, parallèlement à leurs spectacles en France.

 

Entre 2000 et 2003, Magali et Frédéric se produisent sur les plus grandes pistes de spectacles de France (Paris Bercy, Lyon, Cannes, Avignon, les Saintes-Maries-de-la-Mer,…) et d’Europe (Equitana, en Allemagne, – 4 ans successifs –, la Suède, l’Espagne, la Hollande, l’Italie, Monaco,…).

 

Parallèlement, Magali et son cheval Dao participent à plusieurs compétitions de dressage, au cours desquelles leurs prestations font impression auprès des juges. Ils se classent d’ailleurs régulièrement en haut des palmarès.

 

Magali et Frédéric ont toujours eu la volonté de travailler leurs chevaux de spectacles afin de les amener au meilleur niveau de dressage. La participation de tels chevaux à des compétitions est inédite et la reconnaissance des professionnels, une réelle première.


 

La force du lien ...

Pourtant, après quelques six années de tournée, Magali et Frédéric décident de quitter l’aventure. Le moment est venu pour eux de revenir à leurs écuries, à leurs chevaux, de se ressourcer et de penser à de nouveaux numéros. Ils souhaitent également accompagner leurs « vieux » chevaux de spectacle dans une retraite bien méritée.

 

 

Après quelques mois de pause seulement, ils reprennent néanmoins le chemin des pistes de spectacles et se produisent dans les plus grands événements équestres, un peu partout à travers l’Europe : Equitana et Elite Auction Hanoverian, en Allemagne, Horse of the Year Show, au Royaume-Uni, Cavalli a Milano, en Italie, Cheval Passion, Equita’Lyon, le Salon du Cheval de Paris et Le Grand Carrousel Royal de Versailles, en France, Wallonie Equestre Event en Belgique, Parada Jeździecka en Pologne, le Dansk Varmblods gallashow au Danemark, Horse Event et le Concert Hippique, aux Pays-Bas, Mercedes-Benz CSI Zurich et le Gala du Cheval ibérique, en Suisse, le Salon du Cheval d’El Jadida au Maroc, le Salon international du Cheval (SICAB) en Espagne, …

 

Parallèlement, ils donnent des stages ouverts au grand public. L’occasion pour eux de partager leur passion, mais aussi de mettre en avant ce qui est devenu une réelle philosophie de vie : le respect et la compréhension, la patience et la confiance comme bases de la relation au cheval.

 

Ces stages ont beaucoup de succès : de plus en plus d’amoureux des chevaux rêvent en effet de vivre un jour la relation que les deux artistes et dresseurs entretiennent avec leurs montures. Chacun des participants souhaite comprendre, lui aussi, comment développer chez son cheval la capacité à se maîtriser, à réfléchir, à se dépasser, à faire confiance, comment évoluer dans le plaisir de communiquer et de coopérer avec lui.

 

Aujourd’hui, Magali et Frédéric créent un spectacle alliant encore le cheval, la musique, la danse et le multimédia. A travers ce projet, ils souhaitent inviter le public à un nouveau voyage empreint de poésie, de sensibilité, d’énergie et d’humour. Une quête d’harmonie entre l’homme et les animaux, entre l’homme et la terre. Un rêve dans lequel les chevaux expriment librement leurs talents et deviennent des artistes à part entière.